Les filles Guyon partent en voyage

Séjour en Grèce.

Lundi 13 mai 2013
Lever à 4 heures... Le bus X96 nous attend; enfin non, c'est nous qui l'attendons plutôt.
Vol prévu à 8H15 à Athènes, avec escale à Francfort.
Arrivée à Paris vers 13H30
Le temps de récupérer nos valises à Roissy CDG, et nous filons à la Gare Montparnasse pour prendre le train de 16H53 où nous laissons Anastride qui doit, elle, rentrer sur Lille.

Nous prenons un dernier verre à la gare, toutes les 6, avant de se séparer... Snif

 

Merci à toi Anastride qui nous a permis de faire ce voyage..
Merci pour ces moments inoubliables
Et merci pour ta bonne humeur et ta sérénité même dans les moments un peu "galères"...

Tu as vraiment une âme d'aventurière et c'est comme ça que l'on t'aime...
Merci

 

 

Dimanche 12 mai 2013 (35°) 
Grasse matinée
Restauration rapide sur le port du Pirée : une Pita : spécialité grecque avec tomate, oignon, salade, poulet, frites, et très important le tzatziki la sauce grecque par excellence (mélange de yaourt nature, concombre, gousse d'ail...) le tout enroulé en cône dans une pâte à pita
Un peu difficile à manger mais délicieux et en plus pas très cher en Grèce (nous en avons trouvé une à 1,80 Euros)

Nous prenons ensuite le citysightseeing (bus) pour la visite des sites historiques et des principaux monuments d'Athènes. Il fait une chaleur étouffante
Nous ne pourrons pas monter jusqu'à l'Acropole : fermée également... nous la verrons de loin

Nous convenons de rester au même hôtel (DELFINI) pour la dernière nuit.
Dîner sur le port
Coucher vers 11 heures car nous prenons le bus le lendemain matin pour l'aéroport à 5 heures.

 

Samedi 11 mai 2013 
Grasse matinée jusqu'à 9H30
Ballade à Fira pour les emplettes (en quad bien sûr mais 4 seulement car 2 n'étaient pas remis de la veille)
Déjeuner face à la mer sous un soleil radieux.

Nous devons malheureusement quitter cette île magique car le ferry nous attend à 15 H 30 pour une traversée de près de 9 heures avec plusieurs escales dont une sur l'île de Naxos.

Arrivée au port du Pirée (E7) vers minuit.
Coup de chance, notre hôtel (DELFINI), réservé sur internet l'après-midi en attendant le ferry, se trouve tout près. Ce n'était pas gagné, vue l'étendue de ce port.

Vendredi 10 mai 2013
Au réveil, nous constatons que la piscine du gîte n'est pas mal du tout mais VIDE !! eh oui c'est bien la crise ici...
 
belle piscine - mais vide !
 
Nous décidons pour cette journée et pour le lendemain matin de louer des quads, non pas trois pour six, mais chacune le nôtre... On nous demande notre permis ou son numéro, Janine et Annick ne l'ayant pas apporté... Coup de fil à Rémi pour qu'il nous donne ces numéros.
 
Petite anecdote :
Incroyable mais vrai : Annick (avant d'avoir eu Rémi au téléphone) nous a donné son numéro de permis sans se tromper...??!! Allo, Allo quoi !
A l'époque (?), il n'y avait que 6 chiffres, mais quand même... vous l'avez en tête vous, votre numéro de permis de conduire ? UN POINT (bonus) pour toi Annick enlightened
 
Quelques tours de chauffe dans la cour...
Et nous voilà prêtes à partir...
 
 
Nous commençons par la visite de Fira qui se trouve à 5mn de notre gîte. Nous sommes émerveillées par la beauté de ce village : ses petites ruelles pavées, ses maisons blanches avec ses toits bleus, perchées sur les falaises qui, par endroits, descendent en cascade vers les terrasses de rochers, en bord de mer.
Déjeuner dans un resto face à la caldeira, mais à l'intérieur, car le temps est très menaçant.
 
 
 
 
Ce ciel très chargé nous donne l'occasion de faire de superbes photos...
Contraste entre ce blanc immaculé des habitations et ce bleu profond 

Fira - vue sur la Caldeira

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
À un moment donné, nous prenons un escalier qui semble descendre jusqu'au pied de la falaise et qui est occupé par une multitude d'ânes. Nous décidons de faire "un petit tour de mulet" : mal nous en a pris ! 

 

 

On croyait que les ânes allaient nous balader dans les petites ruelles de Fira mais une fois montées dessus, le guide, à notre grande surprise, s'est mis à descendre les escaliers... Aie aie aie... après seulement quelques marches, nous nous mettons à crier car la pente est rude et nous sommes secouées dans tous les sens... Bougres d'ânes !! Nous demandons au guide de faire demi-tour, ce qui ne l'enchante guère. La montée est quand même moins périlleuse que la descente...

Après cette expérience, nous continuons la visite de ce magnifique village, tout est cliché "carte postale".

Nous reprenons nos quads avec plaisir et descendons dans le sud de l'île pour aller voir la "red beach" (plage rouge) qui porte bien son nom.

Red Beach (Sud Santorin)

 

On ne s'arrêtera pas voir les 2 autres plages par manque de temps, car il nous faut reprendre la route vers le nord. En remontant, petite halte au gîte pour se couvrir car le fond de l'air est frais en quad. Nous repartons pour aller voir le coucher de soleil sur Oia (au nord de l'île). Le soleil se couchera sans nous car nous n'avons pas pris le chemin le plus court, on dira même que nous avons certainement pris le plus long...

Arrivées à Oia, v'là ti pas que nos montures commencent à tirer la langue... elles ont grand soif...

Problème : pas de station essense à Oia frown

Solution : Anastride et Chantal prennent un taxi pour aller à la station la plus proche (15kms) pour nous rapporter à chacune une bouteille d'essence.

 

Malgré l'heure tardive, nous décidons de dîner à Oia, mais pas de Ouzo ce soir, car boire ou conduire, il faut choisir.

Nous quittons le resto vers minuit et problème pour redémarrer certains quads. Après plusieurs tentatives avec le "quick?" nous voici enfin reparties pour 15 kms, à la queue leu-leu, en pleine nuit (vitesse maxi 40km/h)

 

 

 

 

 
 
 
Jeudi 9 mai 2013 
Début de matinée libre. Nous restituons la voiture de location pour 11H30 après avoir réservé le ferry pour aller sur l'île de Santorin, et prenons le bus pour Athènes; changement pour un bus urbain (le fameux bus n°420) pour le Pirée (port d'embarquement pour Santorin).
Pour avoir ce bus, nous avons dû prendre une passerelle aérienne traversant une 2 X 3 voies au trafic intense et particulièrement bruyant : welcome to Athènes ! Nous apercevons l'Acropole que nous reverrons de plus près dans quelques jours.
Arrivées dans le port du Pirée, nous dégustons une salade grecque pensant être à 2 pas de l'embarquement "E1"; Oh l'erreur : il nous faudra marcher pendant près d'une demi-heure (avec les valises bien sûr). Impressionnant la grandeur de ce port...

 

 

 

 

  

Prises de panique, et par peur de louper le ferry, nous décidons de prendre un taxi qui se trouvait sur place pour faire ... les 300 derniers mètres !!! C'est drôle non ?? !!!! Ça c'est l'aventure ;)
Nous voici enfin montées dans "the boat"; nous devons accoster aux environs de minuit sur l'île de Santorin.
Une personne du gîte où nous devons dormir nous attend à l'arrivée du ferry (vers 1H00 du matin) et nous rejoignons le haut de la falaise après une succession de lacets.

 

 

Il faut préciser que tous les villages de cette île s'élèvent à environ 300 mètres au-dessus de la caldeira immergée. Ce vaste cratère a été formé par une des plus grandes éruptions de l'histoire. 

 
Mercredi 8 mai 2013 (dans la région du Péloponnèse)
 
Lever vers 9H00; nous louons une voiture pour aller voir :
 
- le canal de Corinthe qui sépare la région du Péloponnèse à la Grèce continentale. Nous ressentons terriblement la crise car tout est fermé)

 

 
 
- et le site d'Epidaure (tantôt sous de grosses gouttes de pluie, tantôt sous une chaleur torride)
Pendant cette visite, nous rencontrons un groupe scolaire de Lorraine qui nous a fait passer un agréable moment tout en restant très culturel. 

 

 

Sur le Chemin du retour, nous tombons par hasard sur un resto très typique.
Retour à l'hôtel MARION vers 21H30. Soirée cool...

 
 
Note spéciale pour l'hôtel MARION : à notre plus grande surprise, la réceptionniste MARIA parle le français et nous sera d'une grande utilité pour la suite de notre séjour. Un clin d'œil au réceptionniste Alexis qui a été pour beaucoup dans la "quête" du portable d'Anastride...
 
    
Mardi 7 mai 2013 (25° le matin)
Lever à 7h45 pour, en principe, attraper le 2ème ferry de 10H00 qui se trouve à seulement 5 kms de l'hôtel, pour regagner le continent. Mais en Grèce, ça ne se passe jamais vraiment comme prévu... Nous ne prendrons donc que celui de 13H00, ce qui nous permet de nous pavaner et nous balader près du port, sous un soleil de plomb mais sous les palmiers quand même...
Janine, Annick et Chantal nous laissent un moment pour aller nous acheter des bouteilles d'eau; nous les laissons faire, car elles se débrouillent très bien en anglais...
A la descente du ferry, normal, pas de bus pour rejoindre Corinthe et Athènes; nous devons donc faire une bonne dizaine de kms en taxi pour prendre notre bus.
Nous traversons donc la région du Péloponnèse, direction Corinthe et nous passerons la nuit à Loubraki, à l'hôtel MARION, qui se trouve près du canal de Corinthe.
Petit souci technique, Anastride oublie son portable dans le bus, mais sa bonne étoile l'a suivie car, ô miracle, elle a pu le récupérer... de quelle façon ? La réponse de vive voix aux curieux
Pour fêter ça, un verre de Ouzo s'impose... Eh bien, on s'en souviendra du Ouzo dans ce restaurant en face de notre hôtel ! On mettra ça sur le compte de la fatique, ou bien au fait que nous avions le ventre vide ou encore sur les doubles doses du serveur (ils n'ont pas mégoté sur la quantité).

 

 

 

 
 
Lundi 6 mai 2013
Départ 8h15 de l'appartement. Nous avons pris la navette et sommes arrivées 3h à l'avance pour ne pas revivre la course infernale de 2010... Mais on ne change pas une équipe qui gagne : à papoter on a failli louper l'heure d'embarquement. Dans la panique, Odile entame sa course et en oublie sa valise ! "Quelle gourdasse..."
Après 3h de vol, nous arrivons sur le sol grec, sur l'île de Zakynthos exactement, et ô surprise : un ciel gris et quelques gouttes de pluie. Réflexion commune : mais où sont nos Kway?!  (Nous ne les avions pas pris sur les conseils d'Odile). 
Nous prenons 2 taxis et après 15 minutes de route, nous découvrons notre logement. Véronique et Odile, toutes les deux dans leur taxi, ont eu droit à un raccourci.
Nous sommes agréablement surprises par le parfum des citronniers, et surtout par la grosseur et la quantité des citrons.
Claquettes aux pieds, direction la superette, Annick et odile nous feront des pâtes pour le dîner, au plus grand plaisir de Chantal.
En attendant, c'est détente et rafraîchissement au bord de la piscine. 
Retour au logement pour apéro local : Ouzo, dîner et dodo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dimanche 5 mai 2013 (soleil 23°)
Grasse matinée
Location vélos vers 14 heures et ballade dans le centre ville, le vieux Lille, la Citadelle  : un avant goût de Paris - Roubaix
En soirée, nous  nous posons dans un resto (la Chicorée) avec, toutes les 6, une envie de moules frites... Dommage, il n'y a plus de moules !
Demain départ pour la Belgique (aéroport de Charleroi)
 
 
 
 
 
 
  
 

Samedi 4 mai : Arrivées à Lille Flandres à 20h17 en pleine forme ! 

 

 

Nous sommes toutes impatientes d'arriver au 5 mai pour pouvoir partir... Voici le décompte: J_8!!

 

 

A vos valises les filles !!


Publié à 22:22, le 18/04/2013, Grèce
Mots clefs :


Commentaire sans titre

00:12, 13/05/2013 .. Publié par Nicolas G.
Ca a l'air magnifique, régalez vous bien !
Bisous

Festival-concours "Si loin, si près"

16:58, 12/05/2014 .. Publié par VERRIER Coralie
Bonjour,

Je suis en Licence Management et Marketing Evénementiel et j'organise un festival-concours "Si loin, si près". Celui ci consiste à permettre à des jeunes (jusqu'a 35 ans) de présenter devant un jury l'un de leurs voyages sous une forme originale ( roman-photos, reportages, expo photos, montages vidéos ...). Toute idée nouvelle est acceptée. A la clé, une récompense de 1500€ de chèques-voyages !

Il se déroulera les 7 et 8 novembre à Mâcon (environ 35 min de Lyon) à la Maison des Jeunes et de la Culture de l'Héritan. J'ai pensé que vous pourriez être intéressés , au vue de votre projet. Il est certain que vous avez vécu une expérience extraordinaire et le faire partager à d'autres serait juste génial. Beaucoup trop de jeunes ici, hésitent à partir par peur de l'inconnu et de la différence de culture. Vous pourriez ainsi les rassurer et les inciter donc à partir pour de nouvelles aventures dans des contrées méconnues.

En plus, diverses associations à but humanitaire seront présentes sur le festival afin de proposer des séjours aux tarifs préférentiels aux meilleurs participants.
Si vous êtes interessés, je vous laisse mes coordonnées et n'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements si besoin.

Bonne journée,

Coralie VERRIER , cverrier@mjc-heritanmacon.org

--
Coralie VERRIER, responsable adjointe "Si loin, si près"
MJC de l'Héritan, 71000 Mâcon
03 85 21 91 70
cverrier@mjc-heritanmacon.org

Probablement mon meilleur voyage !

17:32, 7/06/2016 .. Publié par Jenifer DUPONT
Merci pour ces informations très intéressantes ! Pour notre dernier voyage en Grèce, nous avions choisi de louer un bateau et naviguer en mer. Mais lorsque l’on veut planifier son itinéraire et les lieux à ne pas manquer à l’avance, il est parfois très difficile de trouver les informations que l’on souhaite ! Lors de cette dernière croisière en Grèce (4 personnes – 2 couples), nous avons débuté notre périple dans la magnifique ville de Santorin ! La location du bateau avait été effectuée auprès de l’entreprise GlobeSailor, dont nous sommes plutôt satisfaits ! Au plaisir de lire de nouveaux articles aussi enrichissants…

{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



Rubriques


Derniers articles

Séjour en Grèce.
Séjour à Malte

Sites favoris


Amis

legonzalez